PPleCHAT

15 mars 2006

PP's LETTER 5 MARS 2006

Dimanche 5 mars 2006

PP’s letter

(lettre  subreptice et catiminette derrière le dos de qui vous savez)

Le petit chat est mort !

Ma maîtresse m’’a fait sortir précipitamment dès que la nouvelle s’est propagée sur les ondes – si bien qu’on a failli compter  deux morts au lieu d’un, le deuxième, d’une pneumonie sur son balcon - mais trop tard, j’avais entendu.   Et alors, que suis-je censé faire ? Porter le deuil, me teindre le poil en noir, peut-être ? Mais ce chat-là, je ne le connaissais pas, et je ne suis pas un hypocrite ! Pour le moment, je ne me sens pas vraiment concerné, et au printemps, s’il le faut, on m’installera un Pépédiluve.

Je vais vous dire un secret  : ce mal qui atteint mes congénères, j’y trouve mon compte : lorsque je me répands en clameurs et que  ma maîtresse jette l’habituel «Tais-toi PP ! » en me foudroyant du regard, j’adopte ma tête « grippé du poulet », l’air maladif et malheureux,  elle se souvient que je ne suis pas immortel, et que chaque petite tape, chaque parole désagréable, reviendront la hanter plus tard pendant ses nuits d’insomnie… J’y gagne en liberté d’expression !

Je pense aussi qu’on y regardera à deux fois désormais, avant d’inviter un chat dans cette maison, comme cela c’est produit dernièrement ; pour cette minette, j‘ai pardonné, mais pas oublié (oh, que non !) ; on pourrait peut-être faire une exception pour elle, et aussi pour une correspondante que j’ai maintenant  et qui m’a envoyé sa photo : noire et blanche et bien dodue, Lola elle s’appelle… et le printemps arrive…

A défaut de mieux, je crois encore aux amours platoniques…… Comme vous voyez, pour certains d’entre nous, la vie continue !

Et chez vous, ça va aussi ?

Bises lichouilleuses

PP

Posté par PP LE CHAT à 10:38 - Commentaires [0] - Permalien [#]


PP's letter 12 mai


Dimanche 12 mars 2006

PP’s letter

(lettre  subreptice et catiminette derrière le dos de qui vous savez)

J’ai une nouvelle amie !

Il paraît qu’il y a des poltrons qui se débarrassent de leur chat parce qu’ils ont peur de la maladie ! Alors on s’est posé la question de prendre ici un petit chat abandonné ; ma réponse a été claire : ja-mais ! Ce sera lui ou moi ! Alors forcément, c’est moi, « jusqu’à présent » dit ma maîtresse lorsque je suis trop  braillard. …

N’empêche que j’ai une nouvelle amie, celle-là je l’ai acceptée tout de suite quand je l’ai trouvée sur mon tapis : elle est plus petite que moi et beaucoup moins agitée ! Ses poils sont longs et raides, un peu roux, je lui donne des coups de tête affectueux, et nous passons ensemble de longs moments de bonheur. Elle a un nom à rallonges comme moi – savez-vous que mon nom, dans ma première vie, c’était Phoenix de

la Motte-Beuvron

? (quant aux noms de mes ancêtres, c’est encore pire, il y a de quoi mourir de honte….) – elle, ma copine, s’appelle Brosse de Chiendent. Son rôle, c’est de participer aux tâches ménagères. Elle vivotait ici, oubliée depuis très longtemps au fond d’un placard, mais désormais elle restera sortie, pas pour travailler, oh non ! mais comme « brosse de compagnie » pour me faire plaisir … et me donner le bon exemple !

Je crois que ma maîtresse, finalement, me préfèrerait empaillé. Elle est en train de nous organiser des vacances au milieu des vaches, avec un supplément de caution de …

100 EUR ! rien que pour moi ! Qu’est-ce que je vais bien pouvoir détruire, à la campagne, pour ce prix-là ? Les poulets seront hors d’atteinte, et  même il faudrait que j’en mange plusieurs par jour…Enfin, je ferai de mon mieux…

Si vous avez des idées, merci de m’en faire part avant juin  !

Bises lichouilleuses

PP

Posté par PP LE CHAT à 08:55 - Commentaires [0] - Permalien [#]